Les Communiqués

Arrestation dun pédophile présumé aux USA

8 mai 2008

Lorganisation internationale, avait mis en ligne mardi six portraits de ce pédophile présumé.


Interpol a annoncé larrestation aux Etats-Unis dun homme soupçonné de pédophilie, moins de 48 heures après le lancement dun appel à témoins international sur internet, le deuxième de lhistoire de lorganisation.
En octobre 2007, lopération Vico avait permis darrêter en Thaïlande un Canadien soupçonné de pédophilie. Dans un communiqué publié sur son site internet, Interpol précise que lhomme interpellé jeudi matin est âgé de 59 ans et répond au nom de Wayne Nelson Corliss, originaire dUnion City, dans le New Jersey.
Il y a deux jours, la nationalité, lidentité et le lieu de résidence de cet homme étaient totalement inconnus (...) Deux jours plus tard, que le suspect soit désormais en garde à vue est un immense succès, déclare le secrétaire général dInterpol, Ronald K. Noble.
Lorganisation internationale de police, dont le siège est à Lyon, avait mis en ligne mardi six portraits de ce pédophile présumé datant des années 2000 et 2001.

Selon Interpol, lhomme figure sur une centaine de clichés en train dabuser sexuellement dau moins trois garçons âgés de six à dix ans dans des pays dAsie du Sud-Est.
Les photos avaient été retrouvées en 2006 par la police norvégienne dans lordinateur dun autre pédophile. Selon Ronald K. Noble, le site internet dInterpol a enregistré 250.000 visites dès les premières 24 heures de lopération Ident, soit dix fois plus que le trafic quotidien ordinaire.
Le suspect a été arrêté jeudi matin grâce à des renseignements fournis par trois personnes vivant aux Etats-Unis. (Lexpress)

Réagir à cet article sur le forum

Nouvel appel à témoins

06 mai 2008

Interpol lance un nouvel appal à témoins pour arrêter un pédophile présumé.


Interpol a lancé mardi un appel à témoins pour identifier un homme photographié en train de commettre des abus sexuels sur des enfants apparaissant sur des clichés diffusés sur Internet et apparemment pris en Asie du Sud-Est. Le suspect apparaît sur les six photos publiées par Interpol, qui lui a donné le nom de code de Mr. IDent, comme un homme blanc aux cheveux gris et fins dune cinquantaine dannées. Aucun enfant nest visible sur les images, même si on aperçoit ce qui semble être lépaule et des cheveux dun jeune garçon sur un cliché. Lhomme, dont on ignore le nom, la nationalité et le lieu de séjour, apparaît sur une centaine de photos dans une série qui en compte environ 800 (...) sur lesquelles on le voit commettre des abus sexuels sur au moins trois garçons âgés de six à dix ans, précise la police internationale basée à Lyon dans un communiqué.

Interpol et dautres agences de police nont pas réussi à obtenir dinformations sur cet homme malgré deux ans denquête, doù la décision de faire appel au public. Nous lançons cet appel car les différentes pistes de lenquête de police nont rien donné, et nous pensons que cet homme (...) peut et va à nouveau abuser denfants, a déclaré Kristin Kvigne, responsable de la sous-direction Trafic dêtres humains dInterpol, dans un entretien à lAssociated Press. Les polices thaïlandaise et cambodgienne ont précisé avoir reçu des informations dInterpol. Les premières images de lhomme ont été découvertes par la police norvégienne en mars 2006 parmi quelque 35.000 photos à caractère pédo-pornographique contenues dans lordinateur dun pédophile à Oslo. Ce Norvégien de 48 ans, qui navait pas dantécédents judiciaires, a été condamné à sept ans de prison lan dernier pour avoir abusé sexuellement de six jeunes garçons en Thaïlande. Son identité na pas été rendue publique. John Stamnes, un responsable de la police norvégienne, pense que ce Norvégien navait pas de contact avec lhomme recherché par Interpol. Mr. IDent porte des lunettes sur quatre des photos publiées. Il na apparemment pas cherché à dissimuler son identité sur les images saisies en Norvège, précisent M. Stamnes et des responsables dInterpol. Même si ces photos nont été découvertes quil y a deux ans, nous pensons quelles ont été prises entre avril 2000 et mai 2001. Lhomme est donc manifestement plus vieux aujourdhui que sur les images en question, a souligné le secrétaire général dInterpol, Ronald Noble.

Interpol invite toute personne en possession dinformations sur cet homme et sur son lieu de séjour à se manifester en contactant la police ou le Bureau central national dInterpol de son pays. Des photos de lhomme ainsi quun formulaire pour la transmission des informations aux officiers spécialisés sont également disponibles sur le site Internet de lorganisation (www.interpol.int). Selon Ronald Noble, le suspect, qualifié de prédateur, représente un réel danger pour les jeunes enfants. Mme Kvigne précise que lappel à témoins est un outil puissant mais qui doit être utilisé avec précaution. Elle évoque le risque quune personne innocente soit identifiée par erreur.



Réagir à cet article sur le forum

Criminalité contre lenfance

03 janvier 2007

Lexploitation par Internet


La diffusion dInternet et lanonymat quil garantit, ainsi que les innovations technologiques telles que la connexion à haut débit et les appareils photographiques numériques, rendent aussi plus faciles pour les individus ayant un intérêt sexuel pour les enfants lenregistrement dactivités, le téléchargement de fichiers ou léchange dimages avec dautres individus qui partagent cet intérêt. Lexploitation sexuelle des enfants par Internet va des photos posées aux enregistrements vidéo mettant en scène datroces actes sexuels constituant de véritables infractions. La détresse des victimes se prolonge généralement jusquà bien après que les abus aient cessé, Internet permettant aux images en question de circuler sans fin. Les producteurs de ces images se divisent essentiellement en deux grandes catégories : les personnes qui ont un intérêt sexuel pour les enfants et les organisations criminelles, attirées par les énormes bénéfices quelles peuvent tirer du commerce de telles images.

Un point de contact central


Parce que sur Internet, les frontières nexistent pas, télécharger une image illicite est foncièrement une infraction internationale. De fait, il est facile dobtenir des prises et de les télécharger dans un pays avant de les mettre à la disposition de quiconque, dans le monde, possède un ordinateur et une connexion à Internet. Les différences entre les systèmes juridiques et policiers des divers pays rendent nécessaire lexistence dun organisme central qui recueille, stocke, analyse et diffuse des informations sur lexploitation des enfants par Internet.

La place idéale quoccupe Interpol au sein de la communauté internationale chargée de lapplication de la loi lui permet de disposer des ressources et des réseaux nécessaires pour lutter plus efficacement contre cette forme de criminalité. La Banque dimages dInterpol sur les abus pédosexuels (BIIAP) est lun des principaux outils que possède lorganisation pour mener cette lutte. Créée en 2001, elle contient des centaines de milliers dimages dabus envoyées par les pays membres, facilitant ainsi léchange de ces images comme dinformations susceptibles daider les services de répression à identifier de nouvelles victimes. La BIIAP utilise un logiciel de reconnaissance dimages pour comparer les éléments concernant les endroits où les abus ont eu lieu, en vue détablir des liens entre des images dune même série dabus ou dautres, prises dans les mêmes lieux mais avec des victimes différentes. Dès quun pays dorigine a pu être identifié, les images sont envoyées à la police des pays concernés. La BIIAP permet par ailleurs à Interpol daider aux enquêtes en cours en mettant à disposition un système au moyen duquel les autorités compétentes sont averties de la découverte de nouvelles images. Lidentification des victimes et de leur nationalité ainsi que la connaissance certaine de la date à laquelle les images ont été prises sont nécessaires pour quune enquête internationale puisse être entreprise. Grâce à la BIIAP, des enquêteurs ont pu identifier plusieurs centaines de victimes et leur porter secours. Cette base de données a reçu laval du G8, qui sest en outre engagé à verser plus de 3 millions deuros pour aider Interpol à lexploiter et à la développer.

De nouveaux appels au Public

07 novembre 2007

Interpol a décidé de rééditer les appels au public pour identifier les pédophiles.


Interpol, réunie en assemblée générale à Marrakech, dans le sud du Maroc, a décidé de rééditer les appels au public pour identifier les pédophiles après le succès de lopération «Vico», qui avait abouti en octobre à larrestation en Thaïlande dun délinquant sexuel présumé.
«LAssemblée générale approuve linitiative de publier des informations sur le site dInterpol pour permettre au public daider les pays membres dInterpol à identifier les auteurs dabus sexuels sur les enfants, les victimes, les lieux où se sont déroulés ces crimes, conformément aux règles dInterpol», affirme la résolution.
Selon Jackie Selebi, président de lorganisation internationale de police criminelle, «il ny pas eu dopposition. Il ny a eu quune seule abstention. Les délégués ont seulement insisté pour que ne soit pas montré le visage des victimes». La résolution «insiste pour que chaque cas soit traité séparément et quil ne soit fait appel au public quuniquement après que toutes les autres formes dinvestigation ont été épuisées».

La 76e assemblée générale dInterpol, qui a pour objectif depuis 1923 de faciliter la coopération policière internationale, réunit près de 600 délégués représentant 144 pays, sur les 186 que compte linstitution. Selon un délégué européen qui a requis lanonymat, «il y a plusieurs cas qui pourraient faire lobjet bientôt dune telle opération». Les avantages et inconvénients de ce type dopération ont cependant fait débat avant ladoption de la résolution.

«Plusieurs délégués sont intervenus pour soulever deux dangers liés à cette chasse à lhomme avec laide du public: le risque de lynchage et celui du suicide du pédophile traqué. Il y a une évaluation des risques, mais à la fin vous devez prendre votre décision entre deux intérêts contradictoires: celui du pédophile et celui des victimes ou des futurs victimes. Pour notre organisation, il ny a pas dalternative: nous avons définitivement choisi de protéger les enfants», a indiqué à la presse Jean-Michel Louboutin, directeur exécutif des services de police dInterpol.

Dans lopération Vico (terme choisi pour Vietnam-Cambodge), Interpol a décidé de lancer le premier appel mondial pour demander au public de laider, après quatre ans dinsuccès des policiers du monde entier, à identifier le pédophile découvert par le police allemande. «Il sagissait de trouver une aiguille dans une botte de foin et il fallait être aidé», a souligné M. Louboutin, confirmant quInterpol ne ferait appel au public que quand «tous les moyens de police» auraient été épuisés. Lancé le 8 octobre, cet appel à témoins - une première mondiale pour Interpol - assorti de photos du pédophile présumé reconstituées informatiquement à partir des clichés brouillés circulant sur Internet, avait permis larrestation dun Canadien de 32 ans, le 19 octobre, en Thaïlande. Plus de 350 personnes dans le monde avaient contacté Interpol à la suite de cet appel. En trois jours, lorganisation, en collaboration avec ses bureaux du monde entier, avait réussi à établir le nom du suspect, sa nationalité, sa date de naissance et son lieu de travail. «Cette affaire Vico a donné des perspectives dune autre dimension aux investigations qui auront lieu dans les années qui viennent», a souligné M. Louboutin.

La veille, le secrétaire général Ronald K. Noble avait affirmé que cette méthode pourrait servir pour des cas encore plus dramatiques. «Cette capacité mondiale de la police à travailler ensemble par le biais dInterpol a été mise en place avec en tête un scénario catastrophe: une chasse mondiale dun terroriste inconnu qui planifierait de tuer des millions de personnes en utilisant une arme nucléaire et biologique», avait-il confié.


Réagir à cet article sur le forum


(AFP)

Il dément les accusations

21 octobre 2007

Christopher Paul Neil, le présumé pédophile canadien arrêté vendredi en Thaïlande, dément les accusations portées contre lui.


Lorsquon linterroge sur sa famille ou ses études, il répond volontiers. Mais dès que les enquêteurs évoquent les agressions sexuelles, Vico se tait. «Il était très réservé, parlant doucement et paraissait tendu», a déclaré un reporter de la chaîne canadienne CTV qui lui a parlé dans un poste de police de Bangkok. Sur les accusations pesant sur lui, Neil a déclaré que les preuves dont disposent les Thaïlandais ne tiendraient pas devant un tribunal canadien. Il a affirmé «avoir une bonne défense». La police Thaïlandaise recueille auprès dInterpol les nombreuses photos le montrant en train dagresser sexuellement des enfants, pour renforcer le dossier puisque lorganisation dispose de nombreuses photos le montrant en train dagresser sexuellement des enfants.

Neil, 32 ans, recherché par Interpol après avoir fait circuler sur Internet des photos le mettant en scène avec des enfants, a été arrêté vendredi dans le nord-est de la Thaïlande après une traque internationale et placé samedi sous mandat de dépôt par la justice thaïlandaise. Originaire de Maple Ridge, en banlieue de Vancouver (ouest du Canada), il est soupçonné par Interpol dagression sexuelle sur 12 enfants.

Neil a aussi déclaré au reporter de CTV quil ne souhaitait pas être extradé au Canada. «Je ne suis pas le genre de personne qui survivrait longtemps dans une prison canadienne», a-t-il dit selon le site Internet de la chaîne. Dans un communiqué à des médias canadiens, sa famille a en revanche souhaité quil soit extradé au Canada et a indiqué quelle ferait son possible pour le soutenir.

Christopher Paul Neil encourt une peine de 20 ans demprisonnement pour des faits dagression sexuelle sur un enfant de 9 ans à Bangkok, en 2003. (AP)

Pédophile Vico arrêté

19 octobre 2007

Christopher Paul Neil, 32 ans, surnommé Vico a été arrêté par les autorités thaïlandaises.


La longue traque de Vico, un Canadien de 32 ans, pédophile présumé recherché par Interpol pour des agressions sexuelles sur de nombreux enfants, a pris fin vendredi après son arrestation par la police dans le nord-est de la Thaïlande.
Christopher Paul Neil, 32 ans, originaire de Maple Ridge, en banlieue de Vancouver (ouest du Canada), accusé par Interpol dagression sexuelle sur 12 enfants, a été arrêté à Nakhon Ratchasima, troisième ville de Thaïlande, à 300 km au nord-est de Bangkok.
Le visage recouvert dun vêtement pour échapper aux caméras et aux nombreux photographes qui lattendaient, lun des hommes les plus recherchés au monde est arrivé menotté à létat-major de la police à Bangkok pour y être interrogé.

Nous sommes extrêmement satisfaits de son arrestation, a commenté à lAFP Mick Moran, lun des enquêteurs dInterpol. Le fait que nous ayons publié sa photo et lancé un appel général a été décisif dans son interpellation, a-t-il ajouté.
Christopher Neil, 32 ans, professeur danglais en Corée du Sud, avait été vu pour la dernière fois à son arrivée à laéroport de Bangkok le 11 octobre dernier, en provenance de Séoul.

Bangkok a dabord lancé un mandat darrêt contre Neil pour enlèvement, détention illégale et agression sexuelle sur mineur de 15 ans, après avoir recueilli le témoignage dun garçon thaïlandais de 17 ans, qui a indiqué avoir été sa victime il y a plusieurs années.
Le jeune homme, qui est lun des 12 enfants figurant sur les quelque 200 clichés pédophiles circulant sur internet et mettant en scène Neil, principalement au Cambodge, au Vietnam et en Thaïlande, a été localisé par la police thaïlandaise avec la collaboration des bureaux locaux dInterpol.

Possibilité dextradition.


Dans la foulée, Interpol a lancé jeudi une red notice (avis de recherche international en vue dextradition). Confronté dans un premier temps à la justice thaïlandaise, lhomme pourrait faire face à dautres accusations et être ensuite extradé, a indiqué lun des responsables de la police thaïlandaise, le major général Wimon Pao-in. En début de semaine, M. Moran avait appelé le suspect à se rendre immédiatement aux autorités. Il est connu maintenant internationalement et, franchement, il ny a aucun endroit où il puisse se cacher, avait-il dit.

Lundi, Interpol, lorganisation internationale de police criminelle dont le siège est à Lyon (France), avait annoncé avoir identifié, grâce à un appel à témoins mondial, lhomme surnommé Vico. Interpol avait lancé le 7 octobre un appel à témoins pour tenter de lidentifier, ce qui constituait une première pour lorganisation internationale. Interpol avait alors précisé que les spécialistes allemands du Bundeskriminalamt (BKA) étaient parvenus à obtenir une image exploitable des photographies originales, retouchées par lintéressé ou par ses complices afin que son visage ne soit pas reconnaissable.

Dans les trois jours qui ont suivi lappel à témoins, Interpol en collaboration avec ses bureaux du monde entier, avait également établi le nom du suspect, sa nationalité, sa date de naissance, son numéro de passeport ainsi que ses lieux de travail actuel et précédent. Grâce à lappui des autorités sud-coréennes et thaïlandaises, les enquêteurs ont pu déterminer que le suspect avait pris un avion à Séoul à destination de Bangkok, le jeudi 11 octobre. Plus de 350 personnes dans le monde entier ont contacté Interpol à la suite de cet appel à témoins.

Les moyens utilisés


Le moyen que nous avons utilisé pour parvenir à son interpellation est une première mondiale. Ce qui a vraiment parfaitement fonctionné, cest le lien police-média-public, a déclaré vendredi le directeur exécutif des services de police dInterpol, Jean-Michel Louboutin, lors dune conférence de presse au siège de lorganisation internationale de police criminelle basée à Lyon.

Nous avons beaucoup hésité avant de diffuser les photos de cet homme. Certains avaient peur quil ne soit lynché, mais on a choisi de protéger les enfants contre un prédateur. Et le public a très bien réagi: nous avons reçu près de 400 mails à la suite de cet appel à témoins, et cinq dentre eux nous ont mis sur la piste. Il était devenu le pédophile le plus traqué du monde, a précisé le No2 dInterpol.

Jean-Michel Louboutin a également souligné quInterpol envisage dutiliser à nouveau ce procédé pour des criminels internationaux. Il ny a pas de raison que nous nous privions de cette technique dans le futur. A criminalité globale et internationale, il faut mettre en place des stratégies globales et internationales. Cependant, il ne faut pas le faire à tort et à travers. Je pense à plusieurs cas, comme des vols à main armée ou des attaques violentes, mais chaque enquête est particulière et il faudra demander leur avis aux enquêteurs. Lenquête doit maintenant suivre son cours: il faut que toutes les victimes de cet homme se fassent connaître, a conclu le directeur exécutif des services de police dInterpol.

En voilà un qui ne ferra plus de mal! Son arrestation ne délivrera pas ces nombreuses victimes du cauchemar dans lequel elles vivent mais il nen ferra pas dautres! La preuve est faite, si besoin est, quInternet peut être dune efficacité redoutable lorsquil est bien utilisé. Ainsi cette façon de traquer un fugitif via le net pourrait être reproduit à lavenir. Attention toutefois de ne pas banaliser ce genre dannonce. A force de publier trop davis de recherches, les gens finissent par ne plus en voir aucun. (Avec agences)

Pédophile démasqué

16 octobre 2007

Le pédophile présumé Vico, un Canadien, traqué en Thaïlande


Un pédophile présumé, surnommé Vico et recherché par Interpol après avoir diffusé sur internet des photos le mettant en scène avec des enfants, est un Canadien de 32 ans traqué actuellement en Thaïlande, a annoncé mardi la police à Bangkok.

De son côté, un responsable dInterpol, lIrlandais Mick Moran, a appelé le suspect à se rendre immédiatement aux autorités.

Il est connu maintenant internationalement et, franchement, il ny a aucun endroit où il puisse se cacher, a-t-il dit.

Plus tôt, la police thaïlandaise avait donné des précisions sur le suspect.

Il est Canadien, il a 32 ans et il est arrivé en Thaïlande par laéroport Suvarnabhumi le 11 octobre, a dit à lAFP le colonel Apichart Suriboonya en identifiant lhomme comme étant Christopher Paul Neil, né le 6 février 1975.

La police thaïlandaise, Interpol, les services dimmigration et lunité de lutte contre la criminalité visant les enfants et les femmes coopèrent étroitement, a indiqué ce responsable en précisant que des preuves et des informations étaient actuellement recueillies auprès de pays voisins et dautres Etats membres de lorganisation Interpol pour obtenir un ordre de justice en vue dun mandat darrêt.

Il se trouve en Thaïlande et nous ne lavons pas encore arrêté, a dit le colonel Apichart, tandis que Mick Moran se montrait plus prudent quant à lendroit où le suspect quil na pas lui-même identifié pourrait se trouver à cette heure.

De son côté, le bureau dInterpol au Cambodge a confirmé lidentité, lâge et la nationalité du suspect, affirmant que les services dimmigration cambodgiens étaient en alerte au cas où le pédophile présumé cherchait à entrer dans le pays.

Lundi, Interpol, lorganisation internationale de police criminelle dont le siège est à Lyon (France), avait annoncé avoir identifié, grâce à un appel à témoins mondial, un homme surnommé Vico diffusant sur internet des photos à caractère pédophile.

Interpol avait seulement indiqué quil sagirait dun homme enseignant langlais dans une école en Corée du Sud et quil serait actuellement en Thaïlande.

Lhomme photographié en train dabuser sexuellement de jeunes enfants au Vietnam et au Cambodge, dont les clichés circulent sur internet, a été identifié, avait annoncé Interpol qui avait lancé le 7 octobre un appel à témoins, une première pour lorganisation internationale qui a été contactée depuis par plus de 350 personnes à travers le monde.

Grâce à lappui des autorités sud-coréennes et thaïlandaises, les enquêteurs ont pu déterminer que le suspect avait pris un vol à Séoul à destination de laéroport international de Bangkok jeudi dernier.

Des caméras de vidéo-surveillance lont filmé à 15H26 locales devant les services dimmigration, a expliqué Interpol qui a mis ses images à la disposition du public, afin de le localiser.

Depuis le début de cette affaire, internet a joué un rôle central et a permis aux enquêteurs de progresser très rapidement. Cest ironique, nous utilisons linternet de la même manière quil a utilisé linternet, a dit Mick Moran à lAFP.

Je nai aucun doute que nous le trouverons, peut-être pas aujourdhui, peut-être demain, mais quoi quil en soit, nous le trouverons, a-t-il affirmé.

Interpol, qui diffuse des photos du pédophile présumé, demande à quiconque disposant dinformations sur son lieu de séjour actuel de contacter la police locale ou Interpol sur son site web : www.interpol.int. (AFP)

Réagir à cet avis de recherche

Le communiqué de presse dInterpol

08 octobre 2007

INTERPOL lance un appel au public pour aider à identifier un homme photographié en train de commettre des abus sexuels sur des enfants.

Opération VICO


LYON (France) - INTERPOL lance un appel au public dans le monde entier afin daider à identifier un homme apparaissant dans une série dimages dabus pédosexuels diffusées sur Internet. Cest la première fois que lorganisation lance un tel appel.

Bien que les photographies originales aient été retouchées par lintéressé ou par ses complices afin que son visage ne soit pas reconnaissable, les spécialistes allemands du Bundeskriminalamt (BKA) travaillant en collaboration avec la Sous-direction Trafic dêtres humains dINTERPOL sont parvenus à obtenir une image exploitable.

Malgré les efforts considérables déployés dans le monde entier par lintermédiaire du réseau des 186 Bureaux centraux nationaux et unités spécialisées INTERPOL pour identifier et retrouver lindividu en question, son identité et sa nationalité demeurent jusquà présent inconnues.

Des images de cet homme en train de commettre des abus sexuels sur des enfants circulent sur Internet depuis des années. Nous avons essayé par tous les moyens possibles de lidentifier et de le traduire en justice, mais nous sommes maintenant convaincus que sans laide du public, ce prédateur sexuel pourra continuer à violer et à abuser sexuellement denfants dont les âges vont de six ans au tout début de ladolescence a déclaré le Secrétaire Général dINTERPOL, M. Ronald K. Noble.

Nous avons une très bonne raison de croire quil voyage autour du monde afin dexploiter sexuellement des enfants vulnérables. En tant quorganisation de police forte de 186 pays membres, INTERPOL est le mieux placé pour coordonner les efforts déployés dans le monde entier afin didentifier cet homme et de le traduire en justice a ajouté M. Noble.
Les opérations de recherche ont été baptisées VICO après que lanalyse des photos - au nombre denviron 200 mettant en scène 12 jeunes garçons différents - ait permis détablir que les clichés avaient été pris au Vietnam et au Cambodge.

La décision de publier la photo de cet homme na pas été prise à la légère : elle a été prise après mûre réflexion et avec la totale approbation dexperts des pays membres dINTERPOL se consacrant à la lutte contre cette activité criminelle abjecte a indiqué M me Kristin Kvigne, responsable de la Sous-direction Trafic dêtres humains dINTERPOL.

Nous nencourageons absolument pas la population à passer à laction de sa propre initiative, en particulier dans la mesure où toute identification nécessiterait confirmation par les autorités chargés de lapplication de la loi, mais sil se trouve quelquun qui reconnaisse cette personne ou possède des informations susceptibles daider les enquêteurs, contactez la police ou le Bureau central national INTERPOL de votre pays.


Réagir à cet avis de recherche


Copyright © 2007-2008. Tous droits réservés.Contactez lauteur à infoskidnapping.be